samedi, octobre 23, 2021
HomeTaqvaylitDjamila Djahnin est devenue ...

Djamila Djahnin est devenue le symbole du féminisme kabyle

Kabylie; Amunan.

Chaque année à la même date du 15 février, toute la presse kabyle et les réseaux sociaux rappellent le combat pour les droits des femmes menés par NABILA DJAHNINE  qui a été assassiné le 15 février par les islamistes à Tizi Uzzu.

Elle était  Architecte et présidente de l’association « Thighri n tmetut » (Cri de femme), elle avait trente ans.

Féministe convaincue, elle a très tôt pris part aux mobilisations contre le code de la famille, voté en 1984 et toujours en vigueur, qui fait des femmes algériennes des mineures à vie.

Des séances du ciné-club qu’elle a fréquenté adolescente, dans sa ville natale de Vgayet, au collectif d’étudiantes qu’elle a animé, en 1988 à Tizi Ouzou, puis à l’association « Tighri n tmettut », créée en 1990 et qu’elle a présidé, Nabila Djahnine n’a eu de cesse de rassembler, organiser et mobiliser en particulier pour dénoncer le sort fait aux femmes.

Une pensé pour Djamila, à celles et ceux qui, comme elle, « aspirent à un monde plus juste, plus féminin, plus humain »

Libertés aux femmes kabyles en particulier et aux femmes du monde en général.

Massinissa H

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments