lundi, janvier 24, 2022
HomeTamuɣli/OpinionProjet d'assassinat des indépendantistes kabyles dans la diaspora

Projet d’assassinat des indépendantistes kabyles dans la diaspora

Les relations entre les deux frères ennemis, le Maroc et l’Algérie déjà tendues à cause du litige qui les oppose sur le Sahara occidental se sont aggravées ces derniers jours lors des affrontements d’El Gargarat, opposant l’armée Marocaine contre le POLISARIO, ce dernier est soutenu militairement par l’Algérie.

Comme d’habitude toute escarmouche entre les deux puissances régionales pousse le Maroc lui aussi à soutenir temporairement les indépendantistes kabyles. En effet le journal marocain good.ma en date 27/11/20, repris par une télévision marocaine a accordé une interviewe à Ferhat Mehenni le président de GPK (gouvernement provisoire kabyle) dans laquelle il a sollicité la reconnaissance de la Kabylie et l’acceptation d’une représentation diplomatique kabyle au Maroc.

L’information qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux et la presse des deux pays, a excité le DRS algériens. Bensdira, un ancien agent de la sécurité militaire, reconverti en opposant au régime et en journaliste/Youtoubeur à Londres a fait une annonce le 28 novembre 2020 disant « j’ai eu des renseignements provenant de l’intérieur des services marocains, … ils (les Marocains) ont planifié des assassinats des indépendantistes kabyles dont Ferhat Mehenni ainsi que des opposants algériens du Hirak (mouvement de contestation algérien) pour les attribuer de fait aux services algériens ».

Un autre journaliste algérien Omar Touati a lui-même appelé sur son compte face book à l’assassinat de Ferhat Mehenni « Il est derrière la résolution du parlement européen contre l’Algérie, avec la complicité active et le soutien logistique et financier du Maroc et d’Israël. C’est un salopard à abattre car il porte un grave préjudice à son pays et à son union sacrée !!! »

On peut aussi interpréter  cette information comme étant un ballon de sonde et un avertissement du DRS algérien pour commettre lui-même ces assassinats et les attribuer aux services marocains.

Il est utile de rappeler que de nombreux amazigh, laïques, opposant aux régimes arabo-islamistes algériens et marocains ont été assassinés par leurs services en France, comme André Ali Mecili, Ameziane Mehenni, fils du président du MAK-ANAVAD, Mehdi-Ben-Barka…etc. De nombreux attentats ont échoué comme l’accident suspect qui a visé les membres d’une association kabyle à Marseille en décembre 2013.

Ces informations sont à prendre au sérieux, car ces deux pays sont des dictatures arabes militaro-religieuses qui ont le même point commun l’ethnocide des amazigh en utilisant   tous les moyens, les assassinats, les menaces judiciaires, les emprisonnements et les pressions de tout genre.

Il est à noter que le paysage politique kabyle est composé de partis assimilationnistes, autonomistes et indépendantistes. D’abord il y a les deux plus anciens partis politiques algérianistes le FFS et le RCD agrées par le pouvoir algérien, ils militent pour la démocratisation de l’Algérie, ils sont considérés par certains kabyles comme étant les courroies de l’arabisation de la Kabylie, il y a les mouvements indépendantistes le MAK-ANAVAD et l’URK qui luttent pacifiquement pour une Kabylie libre et indépendante, entre les deux tendances il y a les autonomistes RPK et AKAL qui souhaitent avoir un statut particulier pour la Kabylie dans l’Algérie arabo musulmane.

Aksil n yiɣzer iziglawen.

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments